17 JUIN - EN MARCHE OU GREVE

SNES-FSU - SNEP-FSU - SNETAP-FSU - SUD Education - SNALC
mercredi 12 juin 2019
par  Sud Éducation Guyane

Chère et cher collègue,

Malgré des mobilisations convergentes des enseignants, des parents et des lycéens, le Ministre Blanquer et le gouvernement maintiennent les réformes des lycées et du bac, la loi pour l’école de la confiance et imposent une réforme de la fonction publique de manière autoritaire en refusant d’écouter les personnels.

Ces réformes entérinent un lycée à deux vitesses profondément inégalitaire, autant dans la voie professionnelle que générale et technologique, et dénaturent complètement le fonctionnement des services publics avec en point de mire leur disparition pure et simple.

La situation est donc extrêmement grave et, c’est la raison pour laquelle une intersyndicale nationale large (enseignement public, privé et agricole), soutenue par des collectifs et la première organisation lycéenne, appelle à la grève le lundi 17 juin prochain, premier jour de ce qui risque d’être l’avant-dernier baccalauréat vraiment national.

Il s’agit d’un acte exceptionnel et solennel, qui peut susciter des inquiétudes légitimes.

Mais c’est, contraints par le refus du ministre de tout dialogue, que nous appelons les personnels à se mettre en grève le 17 juin. Nous ne souhaitons pas pénaliser nos élèves, mais leur assurer la meilleure éducation possible et un diplôme national ne fermant pas les portes à certains en raison de leur origine sociale ou territoriale.

Cette grève est essentielle si nous voulons continuer à exercer nos métiers, travailler avec nos élèves des contenus formateurs, loin des logiques managériales funestes pour les équipes et les jeunes.

Rassemblons-nous nombreux à 9h le lundi 17 juin :
- Devant le rectorat à Cayenne.
- Devant l’antenne de l’inspection académique à Saint-Laurent du Maroni.



Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Expressions Solidaires n° 92 (septembre 2019)

dimanche 15 septembre

- Edito : Déterminé·es
- Dossier central : Services publics, privatisations, on n’en a pas fini !
- Affiche : Retraites
- À Bure, les déchets, c’est de la bombe !
- Trois questions à : STOP IMPUNITÉ !
- Infos Solidaires

Sur le Web : En téléchargement

Expressions Solidaires n° 89 (journal national de Solidaires)

samedi 12 janvier

Edito : « Mais c’est une révolte ?
Non, sire, c’est une révolution »
Double page affichage : "calendrier 2019"
Dossier central : Résultats d’élections pour l’Union syndicale Solidaires
Trois questions à : La Maison des lanceurs d’alerte
Parution du livre "Découvrir Solidaires l’Union syndicale"
Infos Solidaires

SUD Solidaires en action n° 160 (20 novembre 2018)

mardi 20 novembre 2018

- Syndicalistes, nous marcherons pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles que subissent les femmes au travail
- Si tous nos mouvements convergeaient, nous pourrions gagner
- Retraité-es : le groupe des 9 fait monter la pression
- Guyane : grève victorieuse dans l’éducation
- La Poste 92 : toujours en grève
- Pôle emploi : en grève le 20 novembre

Sexisme et manuels scolaires

dimanche 4 novembre 2018

Outils de travail quotidien pour les élèves et les enseignant-es, les manuels scolaires sont hélas bien souvent les vecteurs de représentations stéréotypées, sexistes. Ils contribuent par là à perpétuer un ordre patriarcal synonyme de discriminations. Le Centre Hubertine Auclert a produit de nombreuses études analysant les représentations sexuées dans les manuels d’histoire, de français, de mathématiques. Ces études permettent de mieux comprendre les biais sexistes de nombre de manuels.
(la suite en téléchargement)

#pasdevague, surenchère sécuritaire : le dossier de SUD éducation

dimanche 4 novembre 2018

La diffusion samedi 20 octobre d’une vidéo montrant une collègue de l’académie de Créteil braquée avec une arme factice a été suivie par la multiplication, sur twitter, de messages accompagnés du hashtag #pasdevague, jusqu’à atteindre 20 000 messages. Depuis, la récupération politique par la droite et l’extrême-droite n’a pas traîné. Et ce vendredi 26 novembre, les ministres de l’éducation, de l’intérieur et de la justice ont annoncé une flopée de mesures sécuritaires, policières, réactionnaires. Le point par la fédération SUD éducation, accompagné de visuels à utiliser sur les réseaux sociaux.

Sur le Web : Dossier SUD éducation