Loi Blanquer : la lutte paie ! Amplifions la mobilisation !

Fédération des syndicats SUD éducation
dimanche 16 juin 2019
par  Sud Éducation Guyane

Depuis plusieurs mois, les personnels de l’Éducation nationale sont en lutte contre les projets libéraux et réactionnaires du gouvernement. Les personnels du premier degré sont particulièrement mobilisés contre le projet de loi Blanquer.

Le 13 juin, la commission mixte paritaire rassemblant membres du Sénat et de l’Assemblée nationale est revenue sur certaines des dispositions les plus réactionnaires et les plus autoritaires :

— l’interdiction pour les mères portant le voile d’accompagner les sorties scolaires, une mesure de stigmatisation et de relégation des musulmanes ;
— la suspension du versement des allocations familiales aux familles d’enfants en décrochage scolaire,une mesure destinée à stigmatiser les enfants issus des classes populaires ;
— la tentative d’imposer la formation professionnelle des enseignant-e-s du second degré durant les congés scolaires ;
— la généralisation du recrutement par le chef d’établissement ;
— le statut hiérarchique donné à la direction d’école, tout comme les regroupements d’écoles autour du collège de secteur avait été abandonné un peu plus tôt sous la pression des personnels.

C’est par la lutte que les personnels ont arraché ces reculs du ministre et des parlementaires. Malgré les intimidations, les menaces, la répression, la forte mobilisation des personnels a contraint le ministre Blanquer à céder sur certaines de ses orientations les plus caporalistes.

Mais la lutte n’est pas achevée. Article 1 sur le devoir « d’exemplarité », drapeaux dans les salles de classe, cadeaux au privé (financement des maternelles privées) et aux classes supérieures (écoles internationales sélectives), attaques sur les statuts (tentatives d’annualisation du service, embauche d’AED pour assurer les cours…) : ce projet de loi n’est toujours ni acceptable, ni amendable. Avec les personnels, SUD éducation en exige le retrait pur et simple.

Alors que les personnels se mobilisent également dans le second degré contre la réforme de tri social du baccalauréat et des lycées, le 17 juin sera un point d’appui important pour faire céder le gouvernement.

Dans ce contexte, SUD éducation appelle tous les personnels à poursuivre les actions locales, à faire du 17 juin, premier jour des épreuves du baccalauréat, un succès, et décider des suites, pour :

— le retrait complet du projet de loi Blanquer ;
— le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Expressions Solidaires n° 92 (septembre 2019)

dimanche 15 septembre

- Edito : Déterminé·es
- Dossier central : Services publics, privatisations, on n’en a pas fini !
- Affiche : Retraites
- À Bure, les déchets, c’est de la bombe !
- Trois questions à : STOP IMPUNITÉ !
- Infos Solidaires

Sur le Web : En téléchargement

Expressions Solidaires n° 89 (journal national de Solidaires)

samedi 12 janvier

Edito : « Mais c’est une révolte ?
Non, sire, c’est une révolution »
Double page affichage : "calendrier 2019"
Dossier central : Résultats d’élections pour l’Union syndicale Solidaires
Trois questions à : La Maison des lanceurs d’alerte
Parution du livre "Découvrir Solidaires l’Union syndicale"
Infos Solidaires

SUD Solidaires en action n° 160 (20 novembre 2018)

mardi 20 novembre 2018

- Syndicalistes, nous marcherons pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles que subissent les femmes au travail
- Si tous nos mouvements convergeaient, nous pourrions gagner
- Retraité-es : le groupe des 9 fait monter la pression
- Guyane : grève victorieuse dans l’éducation
- La Poste 92 : toujours en grève
- Pôle emploi : en grève le 20 novembre

Sexisme et manuels scolaires

dimanche 4 novembre 2018

Outils de travail quotidien pour les élèves et les enseignant-es, les manuels scolaires sont hélas bien souvent les vecteurs de représentations stéréotypées, sexistes. Ils contribuent par là à perpétuer un ordre patriarcal synonyme de discriminations. Le Centre Hubertine Auclert a produit de nombreuses études analysant les représentations sexuées dans les manuels d’histoire, de français, de mathématiques. Ces études permettent de mieux comprendre les biais sexistes de nombre de manuels.
(la suite en téléchargement)

#pasdevague, surenchère sécuritaire : le dossier de SUD éducation

dimanche 4 novembre 2018

La diffusion samedi 20 octobre d’une vidéo montrant une collègue de l’académie de Créteil braquée avec une arme factice a été suivie par la multiplication, sur twitter, de messages accompagnés du hashtag #pasdevague, jusqu’à atteindre 20 000 messages. Depuis, la récupération politique par la droite et l’extrême-droite n’a pas traîné. Et ce vendredi 26 novembre, les ministres de l’éducation, de l’intérieur et de la justice ont annoncé une flopée de mesures sécuritaires, policières, réactionnaires. Le point par la fédération SUD éducation, accompagné de visuels à utiliser sur les réseaux sociaux.

Sur le Web : Dossier SUD éducation