vendredi 18 janvier 2019
par  Sud Éducation Guyane

GREVE NATIONALE - JEUDI 24 JANVIER 2019

SUD EDUCATION / SNES-FSU / SNEP-FSU / SGEN-CFDT / SNETAP-FSU


ENSEMBLE, SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX
A CAYENNE DEVANT LE RECTORAT A 9H00
A SAINT-LAURENT DEVANT L’INSPECTION ACADEMIQUE A 9H00

Suppressions de postes : 1 poste supplémentaire MAIS en réalité 15 supprimés en tenant compte des heures supplémentaires !

- Davantage d’élèves dans les classes
- Fin programmée de la pondération en REP+
- Pressions sur les groupes : enseignements dégradés et fragilisés, enseignant.e.s menacé.e.s !
- Inclusion sans moyens pour récupérer des postes !

Ce que nous voulons ?

- Arrêt des suppressions de postes
- 20 élèves maxi en REP+
- Des groupes garantis, des options sécurisées, fléchées dans les grilles

NOTRE POUVOIR D’ACHAT BAISSE… ÇA SUFFIT !

- Point d’indice gelé !
- Revalorisation PPCR gelée en 2018 = 840 millions d’économies
- 2e HSA « non refusable » en 2019-2020... ou comment donner le pouvoir aux chefs d’augmenter nos services à 20h ou 17h

Ce que nous voulons ?

- Dégel et rattrapage du point d’indice
- Supprimer la journée de carence !
- Lutter contre la précarité, pour les droits des non-titulaires, AED, AESH !

L’AUTORITARISME... RAS-LE-BOL !

- Pressions sur l’évaluation des élèves, sur le contrôle continu au DNB !
- Remplacement « à l’interne », sorties scolaires, stage 3ème : statut menacé !
- Projet d’imposer un « devoir de réserve » dans le projet de loi Blanquer !

Ce que nous voulons ?

- Respect de la liberté pédagogique, du statut du 2nd degré
- Confiance dans notre expertise professionnelle, pas de censure !
- Abrogation des réformes du lycée (LGT et LP) et du bac !



Articles les plus récents

jeudi 17 janvier 2019
par  Sud Éducation Guyane

COLLEGE - LYCEE LGT - LYCEE PRO - JEUDI 24 JANVIER - EN GREVE

La préparation de la rentrée 2019 commence maintenant. Au menu : 3550 suppressions de postes et mise en oeuvre des contre-réformes. L’heure est à la mobilisation.
Suppressions de postes
SUD éducation a voté contre les réformes du Lycée général et technologique (LGT), du Lycée professionnel (LP) et du Bac en Conseil supérieur de l’éducation. Et pour cause, l’un des objectifs principaux de cette réforme est bien d’adapter le système éducatif aux suppressions de postes prévues par le gouvernement. Dans le LGT, la suppression de filière a bien pour conséquence de remplir au maximum les classes et donc de (...)

jeudi 17 janvier 2019
par  Sud Éducation Guyane

1er et 2 avril - SAINT-LAURENT - Formation "ET VOILA LE TRAVAIL !"

SUD éducation Guyane organise la formation syndicale : ET VOILA LE TRAVAIL ! « Conditions de travail, souffrance au travail, comment agir pour aller mieux ? » Précarisation, problèmes avec la hiérarchie, manque de matériel, locaux vétustes, désorganisation du travail, sentiment de solitude, d’inutilité, manque de soutien de la hiérarchie, trop d’élèves dans les classes, pas de prise en compte réelle des élèves à besoin particuliers, baisse des horaires d’enseignement, sur-individualisation de certains enseignements, charge et flicage qu’occasionnent les nouvelles technologies, manque de remplaçants, (...)

mardi 15 janvier 2019
par  Sud Éducation Guyane

Évaluations nationales ? Pour NOUS, c’est NON !

Les évaluations nationales imposées aux enseignant-e-s ont été un fiasco : des tests standardisés trop complexes pour des enfants à l’entrée en CP ; des tests qui comportent des stéréotypes sexistes ; des problèmes techniques nombreux qui ont empêché les élèves d’écoles entières de passer tout ou partie des évaluations.
Ces évaluations remettent en cause les compétences professionnelles des enseignant-e-s en les considérant comme de simples exécutant-e-s. Elles constituent aussi une perte de temps et mettent les élèves en difficulté.
À l’appel des organisations syndicales et notamment de SUD éducation, de (...)

samedi 12 janvier 2019
par  Sud Éducation Guyane

Premier degré - Pas de supérieur hiérarchique à l’école

Les organisations syndicales SNUipp-FSU ; SNUDI-FO ; CGT-UNSEN et SUD-éducation ont pris connaissance des récentes déclarations du ministre de l’éducation nationale annonçant une future loi pour la création d’un statut de directeur-trice d’école. Nos organisations dénoncent une nouvelle fois le fait que cette annonce soit faite dans les médias avant même que les organisations syndicales n’en soient elles-mêmes informées et que l’agenda social prévoit des discussions sur cette question en 2019. Ceci n’est pas acceptable.
Ce nouveau statut entraînerait la mise en place d’un lien de subordination entre ces (...)

mardi 8 janvier 2019
par  Sud Éducation Guyane

Chômage : Surveiller et punir les plus précaires

Contesté comme jamais sur sa politique sociale et fiscale, sur son traitement des urgences écologiques et sa gestion des services publics, le gouvernement vient de décider d’agir… Il s’en prend aux plus faibles, les chômeurs et chômeuses en renforçant le contrôle et en supprimant certaines de leurs garanties.
Les mesures visent à renforcer la contrainte, l’objectif étant que ces personnes privées d’emploi se résignent à accepter n’importe quel emploi à n’importe quel salaire. Un manquement à un RDV à Pôle emploi sera sanctionné d’un mois de radiation et de suspension des allocations, avec un durcissement (...)

mardi 8 janvier 2019
par  Sud Éducation Guyane

Rentrée 2019, les suppressions de postes continuent !

Le ministère a communiqué au Comité technique ministériel du 19 décembre la répartition des créations de postes à la rentrée 2019.
Pour le premier degré, dans 13 académies sur 31 il n’y a aucune création de postes alors que toutes vont devoir dédoubler des classes de CE1.
Cette inégalité est d’autant plus forte que des académies comme Lille et Marseille se retrouvent avec très peu de nouveaux postes alors que d’autres académies sont très favorisées comme Paris qui perd des élèves et se retrouve pourtant avec 40 nouveaux postes. En tout, plusieurs centaines de postes vont manquer à la rentrée prochaine. Le (...)

vendredi 21 décembre 2018
par  Sud Éducation Guyane

Précaires - Il faut augmenter nos salaires !

L’État est le premier employeur de salarié-e-s précaires. Dans l’Éducation nationale, on ne compte plus les contrats à durée déterminée : assistant-e d’éducation, enseignant-e contractuel-le, personnels administratifs dans les établissements et les DSDEN ou rectorats, accompagnant-e d’élèves en situation de handicap, vacataires à l’université, agent-e-s de laboratoire… la liste est longue.
Tous les personnels qui sont soumis à ces contrats de travail partagent un point commun : leur rémunération est bien plus faible que celle de leurs collègues titulaires, alors qu’ils et elles effectuent des missions (...)

jeudi 20 décembre 2018
par  Sud Éducation Guyane

La réforme « Blanquer » de la voie professionnelle va aggraver nos conditions de travail, supprimer des postes dans toutes les disciplines et entraver la réussite des jeunes !

Le ministre de l’éducation nationale a présenté sa réforme de l’enseignement professionnel. Un bel exercice de communication à la grandiloquence ridicule qui augure d’un avenir désastreux pour le lycée professionnel. Cette propagande gouvernementale ne présage rien de bon pour les collègues et organise la casse des qualifications et des métiers pour les élèves. Blanquer annonce une filière d’excellence sans moyens supplémentaires. Pire, le gouvernement réalise des économies sur le dos des élèves qui ont le plus besoin de l’école (...)

mercredi 19 décembre 2018
par  Sud Éducation Guyane

Halte aux arrestations ! Non aux expulsions !

Au moins trois étudiants de l’Université de Guyane ont été enfermés au centre de rétention ces dix derniers jours. De nombreuses rondes de la PAF ont été constatées aux abords du campus.
La communauté universitaire est très inquiète de cette situation. Il n’est en effet pas possible d’étudier sereinement dans la crainte d’être arrêté et expulsé. Les étudiants concernés par ces arrestations n’ont d’ailleurs pas pu passer leurs examens de fin de semestre. Ils ne pourront donc pas valider leur diplôme.
SNESUP-FSU, SNASUB-FSU, UNSA-ITRF.BI.O, STEG-UTG, SUD Education, UNEF, FIE, RESF et étudiants :
demandent à (...)

Agenda

<<

2019

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

GREVE - LGT - LP - Lycée agricole - 24 JANVIER 2019

lundi 14 janvier

A l’appel de :
UNL et FIDL
CGT Éduc’action et CGT AGRI
SNES, SNEP, SNUEP, SNETAP de la FSU
SUD Éducation
SNCL et SIES de la FAEN

Expressions Solidaires n° 89 (journal national de Solidaires)

samedi 12 janvier

Edito : « Mais c’est une révolte ?
Non, sire, c’est une révolution »
Double page affichage : "calendrier 2019"
Dossier central : Résultats d’élections pour l’Union syndicale Solidaires
Trois questions à : La Maison des lanceurs d’alerte
Parution du livre "Découvrir Solidaires l’Union syndicale"
Infos Solidaires

La trêve des confiseurs, c’est terminé : 3 et 4 janvier

dimanche 30 décembre 2018

Adhérent-e-s, sympathisant-e-s,

Pour celles et ceux qui souhaitent récupérer du matériel syndical pour leur salle des professeur-e-s ou maître-sse-s, SUD éducation Guyane tiendra une permanence les 3 et 4 janvier de 9h00 à 12h00 : affiches, 4 pages (lycée professionnel, 1er degré, stagiaires, précaires, LGT, etc.), tracts locaux, communiqués fédéraux, journaux SOLIDAIRES, guides syndicaux, etc.

JOYEUSES LUTTES...

SUD Solidaires en action n° 160 (20 novembre 2018)

mardi 20 novembre 2018

- Syndicalistes, nous marcherons pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles que subissent les femmes au travail
- Si tous nos mouvements convergeaient, nous pourrions gagner
- Retraité-es : le groupe des 9 fait monter la pression
- Guyane : grève victorieuse dans l’éducation
- La Poste 92 : toujours en grève
- Pôle emploi : en grève le 20 novembre

Le 12 novembre 2018 : toutes et tous engagé-e-s pour une école de qualité en Guyane !

mercredi 7 novembre 2018

Toutes et tous en grève le 12 novembre 2018 !

SGEN-CFDT
SNETAA-FO
SUD éducation
UNSA éducation
FSU

A Cayenne, 8h00 devant le rectorat de Guyane
A Saint Laurent du Maroni, 8h00 devant l’inspection académique