Communiqué de presse

Des centaines d’élèves sur le carreau !

jeudi 15 septembre 2011
par  Sud Éducation Guyane

A Javouhey, à Camopi, à Taluen, St Laurent et Cayenne mais aussi dans d’autres
communes, les travaux de rénovations d’écoles, ou de constructions nouvelles, ne sont pas
livrés à temps pour la rentrée. Les élèves et les enseignants se retrouvent dehors faute de
salle de classe. De ces situations débouchent le grand bricolage de rentrée et d’années en
années, mairies et rectorat finissent par trouver des solutions de plus en plus ubuesques. Si
la double vacation proposée pour Javouhey vient finalement d’être abandonnée on se
demande ce que l’on va nous réserver pour la suite. Et surtout où vont aller les 400 élèves
actuellement non scolarisés ?

Les rentrées scolaires se suivent et se ressemblent. La plupart des municipalités de Guyane
se décident à construire des écoles quand les élèves sont déjà là. Elles gèrent les élèves en
flux tendu comme s’il s’agissait d’une simple marchandise. Il n’y a aucune anticipation.
Pourtant tout le monde sait bien que la démographie scolaire va dans le même sens depuis
des années. Et si l’on s’en tient au taux de natalité de la Guyane, la tendance n’est pas prête
de s’inverser. Dans cette histoire, ce sont toujours les mêmes qui payent les pots cassés :
les enseignants et surtout leurs élèves.

Dès lors pourquoi un plan d’urgence pour l’école en Guyane n’a toujours pas vu le jour ?
Cela fait des années que l’ensemble des syndicats le réclament. C’est pourtant bien le seul
moyen de sortir de cette alternative entre scolarisation dans des conditions désastreuses et
non scolarisation. D’autant que cet état de fait ne concerne pas uniquement les écoles : les
collégiens et les lycéens se trouvent dans la même situation.

Si les collectivités ont tellement de mal à gérer sérieusement la situation ce n’est
certainement pas de leur seule responsabilité, le désengagement de l’État ne fait qu’empirer
la situation. À SUD Éducation nous sommes convaincus qu’un pays qui ne s’occupe pas
sérieusement de la scolarisation de ses enfants se prépare un avenir bien sombre. Nous
refusons cette fatalité et exigeons qu’une bonne fois pour toutes, les constructions scolaires
soient programmées dès maintenant pour que rapidement tous les élèves de l’académie
soient scolarisés.

Cayenne, le 14 septembre 2011.

Cliquer sur le pdf :

Communiqué de presse

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le 12 novembre 2018 : toutes et tous engagé-e-s pour une école de qualité en Guyane !

mercredi 7 novembre

Toutes et tous en grève le 12 novembre 2018 !

SGEN-CFDT
SNETAA-FO
SUD éducation
UNSA éducation
FSU

A Cayenne, 8h00 devant le rectorat de Guyane
A Saint Laurent du Maroni, 8h00 devant l’inspection académique

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - GUYANE - 9 OCTOBRE

lundi 24 septembre

A l’appel de :
FSU
SNETAA-FO
SUD éducation

Rassemblement :
Cayenne 9h00 Préfecture
Kourou 9h00 Mairie
Saint-Laurent 9h00 Sous-préfecture

LYCEE PRO - GUYANE - GREVE et RASSEMBLEMENT LE 27 SEPTEMBRE

mercredi 19 septembre

Appel à la grève en Guyane et à un rassemblement devant la Préfecture à 9h00

SNUEP-FSU
SNEP-FSU
SUD éducation Guyane
STEG-UTG

- Derrière la communication, une nouvelle attaque contre le LP

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.