LES POPULATIONS DES COMMUNES DE L’INTÉRIEUR ABANDONNÉES FACE AU CORONAVIRUS

SUD Santé Sociaix Guyane - Solidaires Guyane
samedi 16 mai 2020
par  Sud Éducation Guyane

Depuis quelques semaines les communes de l’intérieur constituent le nouveau moteur de l’épidémie de Covid-19 en Guyane suscitant l’inquiétude de toute la région et l’indignation des humanistes vu le peu d’aide apportée par l’État aux populations concernées.

À la fin du mois d’avril, une dizaine de patient·e·s originaires du même village se sont présenté·e·s dans un Centre Délocalisé de Prévention et de Soins du Maroni avec des symptômes du Covid-19 et ont par la suite été testé·e·s positif·ve·s, de même que certaines personnes de leur entourage. Ces cas localisés dans une commune de l’intérieur de la Guyane n’étaient pas surprenants ; en effet rien n’avait été fait pour faciliter le confinement de ces populations qui vivent trop souvent dans des logements de fortune et n’ont fréquemment ni accès à l’eau courante, ni la possibilité de rester confinés tel que le prescrit l’État. Aucun masque ni gel hydroalcoolique ne leur avaient été distribués. Par manque de personnels qualifiés et mauvaise gestion des autorités sanitaires, beaucoup trop peu d’actions de prévention ou d’explication des modes de transmission du virus et des moyens de s’en protéger avaient été réalisées à destination de ces populations qui n’ont pas accès aux informations disponibles sur le littoral ou dans l’Hexagone.

Par ailleurs, depuis le début de l’épidémie, plusieurs personnes symptomatiques travaillant dans des Centres Délocalisés de Prévention et de Soins ont été testées positives au Covid-19. Lorsqu’un seul cas avait été détecté aux urgences du Centre Hospitalier de Cayenne, l’ensemble du personnel de ce service avait été testé. Pourquoi dans les communes de l’intérieur les tests se sont-ils limités aux agents symptomatiques, laissant planer le doute d’une possible contamination de l’ensemble des personnels des centres de santé et contribuant à la mise en danger de toutes les personnes malades et fragiles fréquentant les centres ?

LE SYNDICAT SUD SANTÉ SOCIAUX GUYANE ET L’UNION INTERPROFESSIONNELLE SOLIDAIRES GUYANE RÉCLAMENT PLUS D’ATTENTION ET DE MOYENS POUR LES HABITANTS DES COMMUNES DE L’INTERIEUR. À DÉFAUT D’UN CONFINEMENT IMPOSSIBLE A RÉALISER, LES MOYENS DE SE PROTÉGER ET LES INFORMATIONS MINIMUMS DOIVENT NÉCESSAIREMENT LEUR ETRE AMENÉS AU PLUS VITE, AU RISQUE DE LAISSER L’ÉPIDÉMIE SE PROPAGER DAVANTAGE.

LE SYNDICAT SUD SANTÉ SOCIAUX GUYANE ET L’UNION INTERPROFESSIONNELLE SOLIDAIRES GUYANE RÉCLAMENT UN VERITABLE PLAN D’INVESTISSEMENT POUR LES POPULATIONS DÉFAVORISÉES DE GUYANE DONT LES CONDITIONS DE VIE NE SONT DIGNES NI DE LA FRANCE NI DE LA RÉPUBLIQUE. TANT QU’ELLES N’AURONT PAS ACCÈS À UNE ÉDUCATION DE QUALITÉ, À DES INFRASTRUCTURES FACILITANTS LES CRÉATIONS D’EMPLOIS, AUX SOINS ET À LA SANTÉ, CES POPULATIONS RESTERONT PARTICULIÈREMENT VULNERABLES À TOUTES LES ÉPIDÉMIES ET À TOUTES LES CRISES.

LE SYNDICAT SUD SANTÉ SOCIAUX GUYANE ET L’UNION INTERPROFESSIONNELLE SOLIDAIRES GUYANE RÉCLAMENT PLUS DE TESTS, EN PARTICULIER POUR LES SOIGNANT·E·S POTENTIELLEMENT CONTAMINÉ·E·S ET RAPPELLENT QUE L’USAGE GENERALISÉ DES TESTS CONSTITUE UN MOYEN INDISPENSABLE POUR ÉVITER UNE PROPAGATION DE L’ÉPIDÉMIE ACTUELLE.

CONTACT : Sud Santé Sociaux Guyane sudsanteguyane@gmail.com

Le 13 mai 2020


Documents joints

PDF - 368.3 ko

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky

CAYENNE - Assemblée générale interprofessionnelle le lundi 9 mars à 16h00 au Skatepark proche du lycée Melkior

vendredi 6 mars

Bonjour,
L’Assemblée des Grévistes de Cayenne réunie ce matin [jeudi 5 mars] a décidé d’organiser une assemblée générale interprofessionnelle
le lundi 9 mars à 16h00
au Skatepark proche du lycée Melkior (Montabo)
.
Vous êtes toutes et tous invité-e-s à nous rejoindre pour prolonger la discussion de ce matin et envisager de futures actions.
Faite passer le message autour de vous...

SAINT-LAURENT - 24 JANVIER

jeudi 23 janvier

RDV 9H00 devant la SOUS-PREFECTURE